Region Sud Ouest  


La région sud ouest d'une superficie de 59 032 km2, la région du sud ouest assure une partie importante de l'agriculture depuis 1950. La Nyanga approvisionne les deux capitales du pays Libreville et Port-Gentil en banane et taro.

Vins et délices locaux


Fashion

Les masques punu-lumbu et sculpture de cette région avsit inspiré l'art moderne . Le style de cette region est moderne et naturalisme.

Maisons mères
Ralph Lauren, Hermes, Tom Ford, Dior, Tom Hilfigher, Chouchou Lazare, solange Ilegni

ArtL'art nouveau deco.

Culture
Riz , arrachides, caf
é et bovins.

Principales villes
Lebamba capitale de l’arrachide
Nyali capiatle du riz

Gastronomie
Soupe sauvage de poisson a la chissade (Mayoumba).

Plat










Salade de caramboles
Gateaux de caramboles
Poulet à la soupe de mais

Moutons aux champignons

Filets de sol

Sauce salsa

Mouton au fromage et grillé
dans un vetable salade

Ragout de sanglier avec une sauce de cibouleette réduite de poulet

Seafood mayoumba

Gambas de gamba

Pot de champignons

Canard sauvage
à l’orange
Crabes à l’avocat

Sanglier aux champignons

Légumes braisers

Riz sauvage de nyali

Riz sauvage baudin

Riz de noix de palmes aux cerises

Pattes aux herbes

Pattes à la semoule

gnara fum
és
Poisssons fum
és aux aubergines
Poissons fumes
à l’oseille
Boulette de taros grill
és
Pangolin massanga à la sauce tomate aux champignons

Crocodile à l’odika

Singe au Gnouamboue

Boa au chocolat

Caiman au bouillon















Mariné haricots avec une oignon douce
à la bajag
Salade Bajag
Carpes farcies de Mayumba
Salade Mam Simbu
Salade avocat
Safou de la nyonié
South western salade Caesar
aux croûtons avec poulet
Bajag casserole de poulet
Sauce noire d' antilope avec patates douces
Bajag classique mouton avec couscous
Caneton braisée
Machoirons à l'étouffée et d'odika
Poulet braisé Paul Mouketou
Soupes aux huitres a la Mayumba
Gambas ave soupe de moules
Poissons fumés à l'aubergine
Boulets de viandes aux riz
Filet de bœuf à la montagne Mangoumbi
Feuilles de manioc célestiel


Accompagnements
Boulette d'ignames jaune à la tchibangaise
Boulet d'ignames blanches
Boulet violettes
Boulettes de bananes
Manioc
Cassada
Riz brun
Desserts
Glace de papaye à la mangue
Glace de goyave à la mangue
Fruit de la passion aux piments
Tarte Tchibangaise
Purée de taro à la briarde
Gâteau de carambole






Les incontournables places


Sur la route de Sindara faites un arrêt à la mission et poursuivre la piste pour visiter les villages des pygmées.

• Descendre à Mayumba entre juillet et septembre pour admirer les ballets nuptiaux des Baleines bosses ou la ponte de tortues luths de novembre à février.

• Allez jusqu'a Doussala et se faire guider dans le parc de Moukalaba Doudou pour contempler une nature encore vierge et pour apercevoir peut être le cob defassa.

• S'arrêter vers Fougamou se faire indiquer les chemins allant jusqu'aux chutes et Se balader dans les nombreux cours d'eau d'alentour.

• S'arrêter entre Ndende et Lembamba pour se familiariser avec les nombreux aspects de la culture pounu et tsogho( masques, vannneries et raphia).

L'histoire du peuple de la Nyanga se recoupe avec celle de L'Ogouee Maritime dans la mesure elle est issue des premières immigrations du Kongo, en particulier les vili, les varama, les lumbu et ensuite les punu ont tous transites par la Nyanga et se sont établis autour de Mayumba alors que d'autres comme les Bavarama sont montes plus au nord jusqu'a mandji et la seconde vague s'est diverse à Tchibanga et à Mouila. l’arrivée des européens sur la cote accompagne de nombreux factories au début du XX e siècle. Mayumba reprenait un point stratégique pour le négoce de caoutchouc et l'ivoire avec les traitants venus des bords du Kongo depuis Brazzaville par le Kouillou.

• Mouila et Tchibanga ont étés érigés en capitale administrative en 1970
Mouila compte 30 000 habitantss
Tchibanga 200 000 habitants

la région est un foyer culturelle.

Ngounié
Parc nationale de la Waka
il abritre 1500 especes de plantes differentes et environ 85 mammiferes, plus de 400 especes oiseaux et un nombre non definis de reptiles et d'amphibiens.

Parc Nationale de Birogou

chateau d'eau de la region du sud et sa population de singe a queue de soleil et ainsi que son passe historique lui confère un intérêt scientifique aussi bien que ludique.

Fougamou

Hotel Ngounie environ 20 000 frc
Ch climatisee, TV, salle d'eau W-C.
a l'entrée de fougamou
Hôtel du rond point a la sortie de Fougamou


Mouila
hotel lac bleu
241 06 29 59/86 14 64/86 12 80
07 08 54 50/07 18 02 96

Hotel Doufoura
Quartier Boulevard premier pont du Val Marie
241 0732 24 44
07 28 58 82/86 23 11
Hotel Lac bleu
Quartier Dikongo
La metisse
Quartier Dikongo


NYANGA
Motel beau rivage
Quartier Minzanzela
13 ch , 4 ventilles et 9 climatisees
7 000 et 12 000 fcfa
05 93 96 03

Motel Modibite

Chutes D'IVELA
les elephants frequentent cette zonne.

quartier Ibanga face au TP et des grandes endemmies.
20 ch, 5 VIP et 1 suite
241 07 54 83 76/ 06 04 29 49

Moins cher
Restaurant La Métisse : bon petit restaurant où l'on peut déguster des brochettes, du poisson grillé, de la cuisine européenne et africaine. Il existe plusieurs autres petits restaurants, maquis, où l'on peut manger de la viande de brousse, du manioc... Quelques petits hôtels (5 000 à 10 000 F CFA) proposent un confort minimum.
style="font-size: 10pt; font-family: "MS Sans Serif";" lang="VI">En avion : Air Gabon, 88 800 F CFA aller-retour, tarif week-end 58 100 F CFA 3 vols par semaine, en 50 mn. Agence Air Gabon sur place, tél. 82 02 48.
En 4x4 : à partir de Libreville par la N1 : Libreville- Lambaréné (bonne route) - Mouila - Ndendé - Tchibanga. Environ 10 heures de route. Les cars Barbier au départ de la gare routière de Lambaréné desservent Mouila, Ndendé, Tchibanga et Mayumba en saison sèche. Taxi-brousse au départ des gares routières de chaque ville, en général tôt le matin. Se renseigner. Le voyage aller, entre Libreville et Tchibanga, dure environ 10 heures et coûte en moyenne 20 000 F CFA par personne.
Tchibanga pratique
Aéroport : à 5 km du centre ville sur la route de Moabi
Antenne consulaire française : M. Jacques Lambotin, s'adresser à la boulangerie, B.P. 93 Tchibanga. Tél. 82 02 62
Gendarmerie : tél. 82 00 51
Hôpital provincial : tél. 82 00 49
Pharmacie Massanga : tél. 82 03 90
Banque : la BICIG de Mouila est la plus proche.
A voir et à savoir
Tchibanga est le carrefour des principaux axes routiers de la province et permet l'accès aux différents circuits touristiques
Vos emplettes
Au détour des quartiers, on rencontre encore quelques artisans. Un villageois pourra vous indiquer où trouver, à Mougoutsi, sur la route de "l'aviation", Adèle Florentine Massinga. Dans sa cour, elle modèle directement l'argile blanche selon un savoir ancestral. Elle crée avec talent de petites sculptures anthropomorphes symboliques et de la poterie utilitaire sobrement décorée de motifs géométriques, qu'elle fait sécher au soleil, puis cuire à feu ouvert. Vous pouvez acheter ses oeuvres présentées devant sa maison. Certaines sont exposées à l'ENAM (École Nationale d'Arts et Manufacture) et au musée de Librevilleww. On vous conduira aussi chez Philippe Bouka au quartier Ndabilila, fabricant de fauteuils et de tabourets traditionnels en lianes et raphia, dont l'esthétique et le confort ravissent le chanceux qui peut se les procurer !
Vos agapes
Restaurant Chicago : maquis situé juste derrière l'hôtel Hamed. Bonne cuisine sénégalaise et locale à petit prix.
Restaurant Le Diplomate : un peu excentré par rapport à la rue principale. Tenu par un sympathique couple gabonais. Très bonne cuisine africaine. Excellent rapport-qualité prix. 5 000 F CFA le repas. Bon accueil. "Coupé-coupé" et beignets aux alentours du marché selon l'heure.
Vos nuits
A partir de 8 000 F CFA
Relais de la Nyanga : en bordure de la Nyanga. Belle vue, endroit calme. 16 chambres dont certaines sont rénovées avec climatisation. Le petit déjeuner et les repas sont possibles selon les approvisionnements.
Hôtel Hamed : rue principale, à côté du marché. Cet hôtel, situé audessus de la boutique de son propriétaire mauritanien, est bien tenu. Les chambres sont climatisées. La plupart sont équipées de salles de bains. Pas de restaurant ni de téléphone. 15 000FCFA la nuit.
Hôtel Dibougou : sur la route de "l'aviation", 8 chambres simples mais propres. Restaurant et bar.
Vos nuits blanches
Le Malarnu, discothèque pour les jeunes au centre ville. Il existe des bars dansants dans les quartiers.
Comment se déplacer
Taxi-brousse : gare routière au centre ville.
Location de 4x4 climatisés avec chauffeur : à la gare routière, s'adresser à Joachim Pambo-Nzamba. Prix à la journée ou à la semaine à négocier, mais bien inférieurs à ceux pratiqués à Libreville : 40 000 à 60 000 F CFA par jour. Ponctuel et ayant une bonne connaissance de sa région, Joachim vous fera découvrir ce dont nous vous parlons et même davantage.
VA'GABONDAGE


Chutes d'ivéla : une demi-journée en véhicule 4x4. Prendre la R21, direction aéroport. Emprunter la piste en latérite vers Moabi. Les villages se succèdent, composés de cases rectangulaires en planches de bois éclaté d'ilomba. Sur la route on aperçoit les bassins de pisciculture. Les savanes vallonnées alternent avec les zones boisées. A Louango, situé à 30 km de Tchibanga (l heure de trajet environ), il est indispensable de s'adresser à un villageois qui vous conduira à pied aux chutes d'ivéla, dans le défilé de Mitoungou, au confluent de la Nyanga et de la Moukalaba. Il faut compter environ 2 heures d'excursion. On passe au travers d'une plaine herbeuse, puis d'un sous-bois assez obscur aux effluves de violette et de terre mouillée, bien souvent dégagé à la machette par le guide. Deux troncs d'arbres posés sur le ruisseau forment un pont. Les éléphants passent dans cette zone et l'on peut y distinguer leurs traces... Mieux vaut être bien chaussé car les fourmis envahissent les lieux. Après quelques efforts, on est heureux d'arriver à la lumière sur les berges de la Moukalaba où, dans le fracas des eaux, la chute particulièrement spectaculaire tombe par cascades successives dans la rivière qui suit tranquillement son cours. Pour ceux qui hésitent à entreprendre cette marche sportive, on peut aussi louer une pirogue à Louango.
Réserve déflore et de faune de la Moukalaba : une journée en 4x4. Prévoir un pique-nique et éventuellement du matériel de camping. Partir à l'aube de Tchibanga pour observer les animaux très tôt le matin. Prendre la R21 jusqu'à Mourindi, pour entrer dans la réserve protégée qui s'étend sur 400 000 ha. Le WWF et le Service des Eaux et Forêts se trouvent à proximité de l'entrée. Il est possible d'y obtenir des informations et éventuellement un guide. Au petit matin, en saison sèche, lorsque les herbes sont brûlées, on peut surprendre les animaux en errance : buffles, antilopes, potamochères, éléphants... Avec un peu de chance, vous pourrez apercevoir les singes et les gorilles en lisière des sous-bois. A l'horizon, se profilent les monts Doudou. On est séduit par les élégants bambous qui ombragent le passage des multiples cours d'eau. Ici et là, on rencontre de petits villages aux cases plus ou moins délabrées, à proximité desquels de récents dispensaires et une boîte aux lettres de l'OPT exposent leur inutile modernité, car ils sont vides et pour longtemps... Arrivé à Mourindi-village, on aperçoit la Mission catholique désaffectée. L'église et ses annexes, aux parois de briques de terre percées d'arcs en plein cintre, sont bâties sur un escarpement où paissent quelques vaches, conférant à l'ensemble un aspect bucolique et désuet.

Compagnie Equatoriale du Bois (CEB) : à une quarantaine de kilomètres de Mourindi, une ancienne piste d'atterrissage de la CEB conduit à l'entrée du village de Doussala, situé sur la Moukalaba. Il est habité par des pêcheurs et chasseurs bapounou. Il y a quelques années, le chantier forestier y était installé et plusieurs familles européennes y avaient confortablement élu domicile. On peut encore voir sur les hauteurs de belles cases, ombragées de manguiers, de palmiers et de conifères ! Certaines sont restaurées, d'autres sont "squattées" par les villageois. La réserve de la Moukalaba est aussi accessible par la très belle route (R21) qui passe par Moabi (direction Mouila).

Lac Kivoro : en continuant la piste de Doussala qui traverse la réserve vers l'ouest, on se dirige vers Bongo. Au croisement avant le village, prendre la direction de Diela Vievi. La piste suit le Rembo Ndogo. On arrive aux abords du lac Kivoro (voir Setté-Cama, province de l'OgoouéMaritime).
Descente sportive Tchibanga - Igotchi en canoë-kayak : une journée. L'association gabonaise "Aventure sans frontières" (voir page 22) propose ses services et son matériel pour cette expédition. La descente emprunte de nombreux rapides et petites chutes dignes d'intérêt pour les courageux.
Grottes de Nioumbitsi : une demi-journée aller-retour. Par la route Ll 16 au sud-est de Tchibanga en direction de Moulengui Binza et du Congo, on arrive après 25 km de parcours au village Nioumbitsi. Dans cette zone, on peut voir les carrières de marbre et les grottes dites "aux chauvessouris". Il est préférable de prendre un guide au village pour y accéder. Se munir d'une bonne torche. Les villageois chassent beaucoup dans la région. On raconte qu'avant de partir à la chasse, ils passent toujours par les grottes afin d'interroger les lieux. Si les grottes sont vides de leurs occupants, la partie est de bon augure. Dans le cas contraire, mieux vaut ne pas y aller. Route de Mayumba : un véhicule 4x4 est indispensable. La piste est difficilement praticable en saison des pluies. Le trajet est très agréable au travers des vallonnements de la Nyanga et des Monts Mayornbe que l'on voit au loin. Juste à l'entrée du village de Malunga, on est stupéfait par l'immensité du fromager centenaire qui occupe le centre de la piste.
Ngounie
Chef-lieu de la province, Mouila est située dans le département de Douya-Onoye et compte 16232 habitants. Le fleuve est omniprésent dans la cité édifiée sur ses deux rives. Comme dans bien des villes du Gabon, une rue principale regroupe la plupart des boutiques et des administrations.
Comment y aller

En avion : Air Gabon, 81 800 F CFA aller-retour, tarif week-end 53 600 F CFA 3 vols par semaine, en 1h35 avec escale. Agence Air Gabon sur place, tél. 861348. L'aéroport de Mouila est en cours de rénovation.
En voiture : il faut compter environ 3h30 de transport en véhicule 4x4 depuis Lambaréné et 6 heures de Libreville. A partir de Lambaréné, les routes sont en latérite (le goudron est pour bientôt)... La N1 jusqu'à Mbigou est en théorie toujours praticable, cependant un véhicule 4x4 est fortement conseillé.
En car : la société Barbier dont le siège est à Mouila, relie en 8 heures, Libreville-Lambaréné-Fougamou-Mouila tous les mardis et vendredis. Départ à 7 heures devant les bureaux Barbier de Libreville près de la gare routière, prix 17 400 F CFA. Libreville : tél. 74 11 49 - Mouila : tél. 86 10 00/86 13 98.
Mouila pratique
Correspondant du Consulat Général de France : M. Claude Mondou, SBN. Tél. 86 12 55
Gendarmerie : tél. 86.11.50
Hôpital : tél. 86.11.46. En cas d'urgence, prévoir une évacuation vers l'Hôpital Schweitzer de Lambaréné ou l'Hôpital protestant de Bongolo près de Lébamba.
Pharmacies : Mukemi 86 13 96 - Socoma 86 13 88
A voir et à savoir
La sirène Mougoumi, génie femelle, vit dans la Ngounié. La légende dit qu'elle se cache sous les bambous de Chine, à l'ancien débarcadère de la rive droite de la Ngounié. Elle est le symbole protecteur et l'emblème de la cité. Elle inspire crainte et respect aux habitants, surtout quand ils passent la rivière...
Les collèges Saint-Gabriel et Val-Marie furent longtemps les fleurons de l'éducation de la jeunesse gabonaise. Bon nombre de personnalités sont issues de ces institutions.
Vos emplettes
Pour les fanatiques d'émotions fortes, il faut faire une halte, 2 km avant l'entrée de Mouila, à la menuiserie Tchak-Tchak, spécialisée en "bois à bander". Cet ingrédient, comme son nom l'indique, produit des effets spéciaux très prisés des connaisseurs. On le consomme sous forme de vin préparé par le spécialiste. Comme toute chose réputée et rare, cela coûte son pesant d'or, soit 30 000 F CFA la bouteille !
Vos agapes, vos nuits, vos nuits blanches
Moins cher
Restaurant La Métisse : bon petit restaurant où l'on peut déguster des brochettes, du poisson grillé, de la cuisine européenne et africaine. Il existe plusieurs autres petits restaurants, maquis, où l'on peut manger de la viande de brousse, du manioc... Quelques petits hôtels (5 000 à 10 000 F CFA) proposent un confort minimum.
Plus chic
Relais du Lac Bleu : Hôtel-Bar-Restaurant-Discothèque. Près du fleuve dans le quartier commerçant de la ville. Tél. 86 14 64 / 86 14 78. Restaurant de qualité, on y mange en fonction des arrivages et des possibilités pour 10 000 F CFA environ. C'est le meilleur hôtel de Mouila. Les chambres propres sont ventilées ou climatisées avec sanitaire. Prix : de 17 300 à 30300 F CFA, suite à 60 300 F CFA.
Comment se déplacer
Taxi : en ville.
VA'GABONDAGE
Le lac Bleu : situé à 5 km du centre ville, ce lac, résurgence des eaux limpides de la Ngounié, est l'une des principales curiosités du coin. On peut pique-niquer sur les berges, se baigner sans problème si l'on n'a pas peur des serpents et pêcher au filet (carpes, brochets, silures...). Il est facile de trouver au débarcadère, près de la rue commerçante de Mouila, un piroguier qui, pour un prix négocié, vous proposera un circuit découverte du milieu lacustre.
Les plaines de Tougoutiti, de Matassou et de Makanda : en direction du sud vers Ndendé, au PK 11, plusieurs pistes à droite donnent accès aux plaines verdoyantes de Tougoutiti, de Matassou et de Makanda très fréquentées par les buffles, antilopes, potamochères, porcs-épics, canards, outardes, francolins... A l'est des plaines, on aperçoit à l'infini, le vallonnement des contreforts occidentaux du massif du Chaillu. Les champignons poussent par milliers, ils sont comestibles et délicieux. Avis aux amateurs qui ne seront pas déçus du voyage s'ils se trouvent dans la contrée au mois d'octobre.

La Mission de Saint-Martin des Apindji : à environ 30 km de Mouila, en direction du nord-ouest, une petite piste en bordure de la Ngounié conduit au village de Saint-Martin. A proximité de la bourgade, se trouve l'ancienne mission fondée en 1900. Elle est actuellement en cours de rénovation et ressemble comme une sœur jumelle à son aînée d'un an, Notre-Dame-des-Trois Epis de Sindara.
A la recherche des orpailleurs : attention, cette zone est réglementée, il est nécessaire d'obtenir un laissez-passer auprès de la Direction Générale des Mines et de la Géologie à Libreville. Tél. 76 35 56. En prenant à l'est la direction de Mimongo, on arrive à Yéno après 70 km de piste. Tourner à gauche et suivre la L 114 en direction d'Ovala. On arrive dans la zone des chercheurs d'or. Des sociétés aurifères, contractuelles de l'État, exploitent le minerai. La vieille base d'Etéké est remarquable avec ses maisons construites en briques portant des cheminées sur les toits. Son microclimat rafraîchit l'atmosphère et a valu à la région, le surnom de "réfrigérateur du Gabon". En poussant la balade jusqu'à Massima, avec un peu de chance, il est possible de voir des orpailleurs à l'ouvrage.

Mimongo : pays des Mitsogho et grand centre du culte du Bwiti, ce village est situé à 900 mètres d'altitude. On peut y trouver une case de passage. A 12 km de Mimongo, le village de Moukabou vaut une halte.

Mbigou : à 61 km de Mimongo, cette bourgade située à 800 mètres d'altitude, porte un nom aujourd'hui très répandu. Son calcaire tendre (stéatite) fût le premier à être utilisé par les sculpteurs de pierre, sous l'impulsion du Commandant de Cercle Mariani. Actuellement, peu d'artistes travaillent à Mbigou ou utilisent la pierre du cru, mais en revanche, un grand nombre d'artisans au Gabon taillent des calcaires similaires provenant de diverses carrières et en revendiquent l'appellation.

La Ngounié, est la 4e province du Gabon. Elle couvre une superficie de 37 750 km². Sa capitale provinciale est Mouila.
En 1993, la région comptait 77 781 habitants, soit une densité moyenne de 2,06 habitants/km².

Mouila est la capitale provinciale de la Ngounié, 4e région du Gabon. La ville se situe sur le fleuve Ngounié et sur la route nationale N1.

Sa population s'élève à environ 20 000 habitants ; il s'agit également de l'une des régions les plus pauvres du pays.
Mouila est très étendu et possède de nombreux marchés et centres commerciaux. C'est une passerelle majeure concernant le voyage et le commerce ; notamment grâce à son réseau de taxis colorés de vert et de blanc.
Mouila possède des établissements secondaires de renom comme St.Gabriel et le Val-Marie tous deux crées dans les années 1960. Plusieurs générations de personnalités qui occupent des postes de responsabilité dans les différentes structures du pays sont passées dans ces établissements.Ces deux établissements d'enseignement privé catholique sont aujourd'hui dirigés par des Gabonais après avoir été sous la férule des expatriés qui y ont laissé une bonne image.
Saint Gabriel se situe au centre de la ville tandis que le Val-Marie se trouve à 7km de Mouila.
Par ailleurs, sur le plan strictement touristique, on peut visiter "Le Lac Bleu" qui doit son nom à la colaration de ses eaux. Ce lac se trouve à 1 km côté du Val-Marie.
gorille


MONTS BIROUGOU

Superficie : 690 km²
Localisation : Province de Ngounié. Dans le sud du massif de Chaillu, site dénommé d'après le mont Bigourou (Altitude : 975 mètres).
Particularité : Paysages de montagne, refuge forestier d'une grande richesse biologique
CHUTES DE DIBOUANGUI : CHUTES NATURELLES

* ville proche : Lébamba
* rapides et chutes * diamants * massif du Chaillu * nature * paysages
MINE DE DIAMANTS :

* ville proche : Mbigou
* mine * forêt * nature
VILLAGE DE MBIGOU : SITE DE PRODUCTION DE PIERRES DE MBIGOU

Production des blocs de pierre tendres servant à la sculpture de têtes et d'objets décoratifs. Souvenirs spécifiques du Gabon et très recherchés car ouvrant sur un art moderne de grande qualité.
* ville proche : Mbigou
* sculpture * soap stone (pierre de savon) * artisanat * art * fabrique de pagne raphia à Makongonio
CHUTES DE L'IMPÉRATRICE : TRES BEAU SITE DE RAPIDES SUR LA NGOUNIÉ

* ville proche : Fougamou
* rapides * rivière Ngounié
GROTTES DE BONGOLO : GROTTES NATURELLES DANS UN SITE PITTORESQUE


CHUTES DE DIBOUANGUI : CHUTES NATURELLES

* ville proche : Lébamba
* rapides et chutes * diamants * massif du Chaillu * nature * paysages
MINE DE DIAMANTS :

* ville proche : Mbigou
* mine * forêt * nature
VILLAGE DE MBIGOU : SITE DE PRODUCTION DE PIERRES DE MBIGOU

Production des blocs de pierre tendres servant à la sculpture de têtes et d'objets décoratifs. Souvenirs spécifiques du Gabon et très recherchés car ouvrant sur un art moderne de grande qualité.
* ville proche : Mbigou
* sculpture * soap stone (pierre de savon) * artisanat * art * fabrique de pagne raphia à Makongonio
CHUTES DE L'IMPÉRATRICE : TRES BEAU SITE DE RAPIDES SUR LA NGOUNIÉ

* ville proche : Fougamou
* rapides * rivière Ngounié
GROTTES DE BONGOLO : GROTTES NATURELLES DANS UN SITE PITTORESQUE


* ville proche : Mouila
* lac * fleuve * circuit pirogue * forêt * nature
OVALA : OR

* ville proche : Etéké
* mine d'or * rivière aurifère * forêt * nature * Massifs du Chaillu
SAINT MARTIN DES APINDJI : MISSION CATHOLIQUE

* ville proche : Mouila
* mission en briques cuites * nature * Massifs du Chaillu
VILLAGE D'ETEKE : MONTAGNE DE 911 METRES AU COEUR DES MASSIFS DU CHAILLU


LAC BLEU : LAC DE COULEUR AZUR DU A UNE ALGUE MICROSCOPIQUE

* ville proche : Ndende
* lac * nature * Massifs du Chaillu
LAC NOIR : LAC DE COULEUR NOIRE DU A DES ALGUES MICROSCOPIQUES

* ville proche : Ndende
* lac * nature * Massifs du Chaillu * lac naturel
MONT MIMONGO

Montagne de 875 mètres au coeur du massif du Chaillu * ville proche : Koulamoutou
* montagne * Massifs du Chaillu * forêt
RÉSERVE DE SOUNGOU MILONGO

Réserve naturelle au coeur des Massifs du Chaillu. Entre Mimongo et Koulamoutou prendre à droite à Moukabou. Les Monts SOUNGOU (1022 mètres) et MILONGO (1020 mètres) dominent cette partie des Monts du Chaillu. Très belle forêt primaire. Site de montagne.

NYANGA

RAPIDES DE LA NYANGA

* ville proche : Tchibanga
* importantes chutes sur ce fleuve côtier
* chutes
* nature
* circuits pirogues
* savanes

DOMAINE DE CHASSE DE LA MOUKALABA

* ville proche : Tchibanga
* réserve naturelle
* faune
* forêt
* nature vierge
RÉSERVE DE FAUNE DE LA MOUKALABA DOUGOUA

Réserve de faune et ancien domaine de chasse au pied des Monts Doudou. De Moabi prendre la direction de Mourindi puis celle de Doussala, vision de très nombreuses variétés d'animaux en pleine forêt. Splendides promenades sur les flancs des Monts Doudou.
* ville proche : Moabi
* réserve de faune
* Monts Doudou
* vision animaux
* nature
STATION TERRIENNE DE MOABI

Principale station émettrice d'Africa n°1 * ville proche : Moabi
* station émettrice
* forêt
* émetteur radio
Vue sur la lagune et le village de MAYUMBA -1982


MAYUMBA

Cette ville possède une lagune de 50 km avec un charmant village traditionnel. Mayumba est située au débouché de la rivière Nyanga dans une lagune de 50 km aux confins du Congo. Vision d'oiseaux, situtungas, papillons et crocodiles, pêche au gros et petite traîne de capitaines rouges.
* lagune
* pêche petite traîne
* pêche au gros
* mer
* plage de sable
* vision
LAGUNE BANIO

Lagune de 50 km
* mer
* plage de sable fin
* villages traditionnels
RÉSERVE DE LA PLAINE DE OUANGA
En savoir plus:
http://gabonnationalparks.com/

AddThis Social Bookmark Button

2 comments

Post a Comment