40 trucs pour le bonheur et l'épanouissement en 2009  

Quelles sont les recettes pour être heureux ? Il n’y a pas un mode d’emploi mais une multitude de façons de vivre le bonheur. Léger, vibrant, un peu enivrant. Voici quelques idées à picorer pour ceux qui se demandent où et comment le trouver :

La quête du bonheur et de l'épanouissement passe par la libération de nos entraves. Pour y parvenir, nous devons faire l'apprentissage de certains outils indispensables
Cultiver l'estime de soi et la confiance en soi : deux biens nécessaires à l'épanouissement sans lesquels nous serions incapables de nous construire intérieurement..
Se réconcilier avec son corps : c'est le véhicule dan lequel nous vivons. Il nous rend chaque jour, chaque seconde, d'infinis services ; il travaille sans relâche, assume des milliards de tâches qui nous permettent de rester en vie. Et pourtant nous ne cessons de le fustiger, de le désirer autre que ce qu'il est, de le trouver trop gros, trop mince, trop grand, trop petit... Nous devrions l'aimer au lieu de le punir sans cesse..
Sortir de la culpabilité : c'est elle qui nous empêche de savourer les instants de bonheur ; elle nous pousse à accumuler les attitudes qui nous enferment dans des filets de souffrance quotidienne ; elle n'a souvent aucun fondement réel, si ce n'est les empreintes de notre éducation
Apprendre à lâcher prise : plus nous nous accrochons à nos souffrances, plus elles s'épanouissent. Mieux vaut apprendre à lâcher les rancunes, à laisser la vie couler en nous au lieu de projeter sans cesse nos désirs sur un futur mouvant. Ainsi seulement pouvons-nous saisir les bonheurs qui passent
Apprivoiser le bonheur : il est comme un oiseau jamais totalement acquis, toujours prêt à s'envoler, et impossible à emprisonner dans une cage, sauf à le voir s'étioler et devenir triste
La vie ne peut pas n'être faite que de joies et de plaisir.
Par contre, il faut savoir quelle attitude adopter devant les épreuves. Cela fera toute la différence dans notre façon de faire face aux problèmes qui, immanquablement, surviendront. Essayez de toujours garder une attitude positive devant les petites misères qui se présentent à vous. Cela ne va pas bien aujourd'hui? Cela ira certainement mieux demain! Il faut savoir relativiser les choses et ne pas s'en faire avec ce qu'on ne peut pas changer. Il faut accepter ce que la vie nous donne et en retirer le meilleur.
Tous les jours, trouvez des petits bonheurs qui font ma joie. Un beau paysage, une pensée, le téléphone d'un proche, un spectacle auquel j'ai assisté. Bref, une foule de petits détails qui, additionnés les uns aux autres, font que la vie est merveilleuse. Essayez cela, c'est certain que vous verrez la vie sous un jour nouveau.
S’ouvrir et faire confiance aux autres
Le bonheur c’est avant tout une affaire de rencontre et de partage. Quand on ose s’ouvrir aux autres et faire confiance à ceux que l’on aime bien, on peut vivre avec eux de belles aventures. On peut se faire découvrir de nouveaux univers. Il y a de la nouveauté et de la curiosité dans l’air. De ces échanges, on ressort enrichi assurément.
On peut semer un peu de bonheur autour de soi et le partager avec ceux que l’on apprécie (ses copains, sa famille) mais également avec ceux qui ont besoin de soutien (les enfants malades, la vieille voisine du 5ème, les sans-abris...). Le bonheur rime alors avec solidarité.
Faire du sport ou une activité qui plaît
Faire une partie de foot, chanter, danser.... se donner dans une activité que l’on aime donne des ailes. On se sent valorisé en déployant ses talents.
Profiter de chaque petit moment positif
Il n’y a pas besoin d’aller très loin pour rencontrer le bonheur. A bien y regarder, il est là tout près de soi dans des petits moments agréables du quotidien comme savourer un bon gâteau au chocolat, écouter sa chanson préférée, papoter avec les copines et les copains... Le bonheur, ça se déguste avec gourmandise et simplicité. Il s’agit de savoir en profiter.
C’est parce que l’on vit des moments un peu moins joyeux que l’on apprécie d’autant plus ces petits instants positifs. On est heureux lorsqu’on en prend conscience, dans « l’après-coup ».
Prendre soin de soi
Dans cette histoire du bonheur, il importe de penser également à soi. De temps en temps on a besoin d’être seul pour prendre soin de soi. On reprend contact avec soi-même ce qui permet de se détendre et de se sentir bien. Une façon de s’aimer.
Parler quand ça va pas
Le bonheur, on en rêve tous. Mais parfois, quand on n’a pas trop le moral, on a beau tout faire pour essayer de se sentir bien, les soucis prennent le dessus. Même si c’est pas toujours facile, on peut parler de son mal être à ses proches, à quelqu’un en qui on a confiance. Dire ce que l’on a sur le coeur et se sentir écouté permet déjà de se sentir mieux. Si la souffrance s’installe et est trop lourde à porter, il est important de consulter un professionnel de la santé qui sera à l’écoute et avec lequel on pourra trouver des moyens pour aller mieux.
Reconnaître sa grâce
Par superstition, on n’ose parfois pas trop dire que l’on a la chance de vivre des moments de joie, de peur que le vent ne tourne. Il est important de prendre conscience de ce bonheur. Sinon on risque de passer à côté sans même le remarquer. Le bonheur est un peu partout. A chacun de savoir le provoquer et de le reconnaître quand il nous sourit.
Pour vivre en forme longtemps, rien de tel que la prévention. En clair : une bonne hygiène de vie, au quotidien. Conseils et explications point par point pour garder... la santé !
Marche à suivre pour être en bonne santé !
Pour vivre en forme longtemps, rien de tel que la prévention. En clair : une bonne hygiène de vie, au quotidien. Conseils et explications point par point pour garder... la santé !
Equilibrez votre alimentation
Pourquoi ? Toutes les études le confirment : une alimentation variée et équilibrée constitue un facteur de prévention contre le cancer, les maladies cardio-vasculaires, l’ostéoporose, l’obésité et l’hypercholestérolémie.
Comment ? En suivant les repères du PNNS (Programme National Nutrition Santé) :
Augmenter la consommation de fruits et légumes pour atteindre un quota d’au moins 5 par jour
Consommer des aliments sources de calcium (essentiellement les produits laitiers et, en complément, les légumes, voire les eaux minérales qui en sont riches) pour atteindre les apports conseillés soit 3 laitages par jour
Limiter la consommation de graisses, en particulier saturées (viandes, charcuteries, fromages, viennoiseries…)
Augmenter la consommation de féculents sources d’amidon, notamment des aliments céréaliers complets.
Limiter la consommation de sucre et d’aliments riches en sucre (sodas, bonbons, confiture, chocolat…).
Restez sobre
L’alcool se diffuse largement dans l’organisme avant d’être dégradé par le foie, en une molécule toxique. Ainsi, une consommation élevée serait à l’origine de cancers (bouche, pharynx, œsophage, côlon, rectum, sein…), et augmenterait le risque de mortalité globale, notamment cérébrovasculaire.
Renoncez au tabac
Pourquoi ? Outre les pathologies cardiovasculaires et les cancers, le tabac fait courir beaucoup de risques aux femmes : associé à la pilule, il favorise la formation de caillots, abîme la paroi des vaisseaux et les rétrécit, augmentant le risque de phlébite et de thrombose ; il précipite la décalcification ; il multiplie les risques de grossesse extra utérine, de fausse couche, d’accouchement prématuré, de césarienne et de retard de croissance du fœtus.
Comment ? N’y touchez pas ! S’il est trop tard, faites-vous aider ! (www.tabac-info-service.fr)
Bougez
Pourquoi ? Il est reconnu que l’augmentation de la dépense énergétique par le biais de l’exercice physique réduit le risque de maladies cardio-vasculaires, de diabète de type II, d’obésité, de cancers et d’ostéoporose. Une activité sportive régulière améliore aussi la silhouette, le bien-être et l’estime de soi.
Comment ? On peut être actif sans être sportif, et bouger sans modifier son mode de vie. Pratiquer au moins une demie heure de marche rapide par jour ou l’équivalent suffit. Alors n’hésitez pas à marcher d’un bon pas sur les trajets courts, descendez du bus ou du métro une station avant, faites vos courses à pied plutôt qu’en voiture, bannissez escalators et ascenseurs… Le week-end, programmez une activité : vélo, roller, balade, piscine…
Assurez-vous un suivi médical
Pourquoi ? Mieux vaut prévenir que guérir, ne dit-on pas ? Plus une maladie est détectée tôt, plus elle a de chances d’être soignée. De simples examens de contrôle le permettent.
Comment ? Faites un check-up (prise de sang, tension…) auprès de votre généraliste au moins tous les deux ans. Consultez votre gynécologue une à deux fois par an minimum, votre ophtalmologue une fois tous les deux ans, votre dentiste tous les ans, votre dermatologue tous les ans.
Renoncer aux plats tout préparés speciaux pour micro-onde. Ou légumes pré-découpés sous cellophane. Ca coute cher et ça pollue.
Économie de téléphone : Utiliser Skype ! C'est gratuit !
Économie d'informatique : Utiliser des logiciels opensources ! autant que possible.
Imprimer les emails et un max de document en format 2 pages par feuille pour l'économie d'encre et de papier. Si votre imprimante le permet, imprimez même recto-verso.
Le rire, un bon truc pour développer des pensées positives
Acceptez ce que vous ne pouvez changer.
Ne conduisez pas sous l’effet de l’alcool.
Générez des solutions, pas des problèmes.
Écoutez votre médecin.
Soyez sociable.
Nourrissez les oiseaux.
Gâtez-vous une fois par jour.
Allez à la pêche.
Prenez le temps de respirer.
Fêtez entre amis.
Alors… on se promet un méchant party pour son 100e anniversaire?





AddThis Social Bookmark Button

2 comments

Post a Comment