Mon defi à Ali Ben Bongo :première partie.  

Je crois à l' émergence mais il faut dynamiser notre secteur économique qui est très faible par rapport à nos voisins.

Le Gabon des services, le Gabon vert, le Gabon touristique ne peut se mettre en place que si cette condition première est réunie.

Il serait impératif que le président Ali à l'image d' Obama, devrai maintenant s'attaquer au volet économique de son programme Au risque de perdre la majorité qu'il a dans les deux chambres en 2011 . Nous attendons avec impatience le volet industrialisation porteur d'emplois.

Il impérativement sauver l'entreprise gabonaise et créer des emplois durables. Il faut créer des entreprises portées vers l'exportation. Pourquoi pas une usine de chocolat, de café et pâtes d'arachides, batteries , ustensiles de cuisines et petits outillages?

Les gabonais attendent d'ici décembre la feuille de route d' Ali comment entend-oil sauver l'entreprise gabonaise et comment entend il créer ses emplois?

Les routes doivent non seulement garantir la durabilité, le coût, l' efficacité de la collecte de lumière et le drainage des eaux. Elles doivent aussi prévoir déjà les dispositifs pour les câbles électriques, téléphoniques, fibres optiques (internet) et panneaux de signalisations puis un minimum de trois voies d'un coté ; soit un total d'aux moins 6 voies pour la nationale.

AddThis Social Bookmark Button

1 comments

Post a Comment