Comment gagner une Election présidentielle au Gabon?  


En décryptant le script de la dernière campagne électorale américaine nous pouvons avoir certains clés pour remporter une élection présidentielle au Gabon.


Raison n°1 :la crise financière actuelle est devenue la préoccupation principale des Américains. Or, selon un récent sondage Los Angeles Times/Bloomberg, 48% des Américains feraient confiance à Obama sur les questions économiques. Seuls 35% des personnes interrogées se prononceraient en faveur de John McCain sur le même sujet.

Raison n°2 : Barack Obama représente un renouveau dans la vie politique américaine. Hillary Clinton a longtemps été donnée gagnante des primaires du parti. Barack Obama a fait irruption dans la campagne de manière inattendue. Sa réussite incarne, pour un certain nombre de ses compatriotes, le rêve américain. Il a su gagner le soutien de la jeunesse et redonner espoir au cours de ces discours célébrant l'unité et la fraternité. Au-delà du renouveau, certains évoquent un mythe à la Kennedy en raison également de sa jeunesse et de la présence de sa femme, Michelle, et leurs filles.

Raison n°3 : George Bush, un "boulet" pour John McCain ? En raison d’un bilan désastreux, jamais un président américain n'a été aussi impopulaire. En mai 2008, seuls 23% d'Américains se déclaraient satisfaits de la politique de George Bush. Ceux qui ont craint que John McCain ne mène une politique similaire à son prédécesseur ont souhaité tourner la page en votant en faveur du candidat démocrate.

Raison n°4 : Obama dispose d'une excellente équipe de campagne, comprenant des jeunes talents et des personnalités expérimentées. Son "staff" comporte des conseillers pointus tels que Madeleine Albright, ancienne secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, ou encore Paul Vocker, ancien président de la Réserve fédérale. Le travail de David Axelrod, le responsable de la communication d’Obama, est également un atout dans une campagne où l’image est primordiale.

Raison n°5 : L'équipe de Barack Obama a particulièrement mobilisé ses partisans pour qu'ils deviennent des acteurs de la campagne à part entière. Le site internet du sénateur de l'Illinois est dirigé par Chris Hugues, l'un des deux fondateurs de Facebook, âgé de 24 ans. Grâce à ce site, les partisans du candidat peuvent récolter des fonds et mettre en place des évènements. En octobre, au moins 650 millions de dollars avaient été réunis suite à la participation de 2 millions de personnes.

Raison n°5 : les fonds récoltés sont un atout précieux pour le candidat démocrate. Mercredi 29 octobre, une semaine avant le scrutin, Obama s’est offert un sport de 30 minutes retransmis en prime-time sur trois des quatre chaînes de télévision nationales, déplaçant au passage une finale de base-ball ! Coût de l’opération : 5 millions de dollars.

Au final, le budget de campagne de Barack Obama et la qualité de son équipe permettent une grande réactivité face à d'éventuelles gaffes de l'adversaire. Après que McCain a déclaré, le 16 septembre, en pleine crise financière : "les fondamentaux de l'économie sont forts", un clip remettant en cause ces propos a été largement diffusé. Le clip précisait : "Comment John McCain va-t-il réparer notre économie s'il ne comprend pas qu'elle est cassée ?"

Raison n°6 : fin août, le candidat républicain avait créé la polémique : il ne se souvenait du nombre de maisons qu'il possédait. Un mois plus tard, le magazine Newsweek annonçait que le couple McCain disposait de treize voitures dont deux véhicules de marque étrangère. De quoi susciter une nouvelle controverse alors que McCain avait assuré n'avoir jamais acheté de modèle étranger.

Raison n°7 : Barack Obama apparaît désormais comme le leader incontesté du parti démocrate. Soutenu par ses anciens adversaires, les Clinton, le candidat a littéralement électrisé les foules lors de la Convention démocrate de Denver, en août. Cependant, si Barack Obama ne remporte pas la course à la Maison Blanche, les dissensions pourraient bien ressurgir au sein du parti. Mais l'heure est pour l'instant à l’unité et au combat en faveur du candidat désigné.

Raison n°8 : en choisissant Sarah Palin, McCain voulait s’attirer le vote des femmes et notamment les pro-Clinton. L’affaire semble sérieusement compromise aujourd’hui après la série de bévues que la colistière du candidat républicain enchaine depuis plusieurs semaines. La dernière en date portant sur des dépenses évaluées à 150 000 $ pour s’offrir des nouveaux vêtements et un relooking ! Sans parler de son manque d'expérience et de ses idées ultraconservatrices (pour le port d’armes, contre l’avortement), Sarah Palin risque surtout de remobiliser l’électorat féminin à gauche…

Raison n°9: Barack Obama bénéficie de soutiens-clés, des industriels aux "people". Ces derniers pourraient nuire à son image. Cependant, l'hypothèse inverse n'est pas exclue. Oprah Winfrey, ci-dessus, semble avoir été un précieux atout pour le candidat démocrate. Le show de cette immense star de la télévision continue de rassembler des millions de spectateurs en dépit d'une certaine baisse d'audience. D'après une étude de l'université du Maryland, Oprah Winfrey aurait permis à Obama de gagner un million de voix lors des primaires démocrates.


Raison n°10 : l'âge de John McCain et son état de santé a pu jouer contre le candidat républicain. Du haut de ses 72 ans, McCain a déjà été victime de quatre cancers. S’il était élu, le sénateur de l’Arizona serait le président le plus âgé de l'histoire du pays.

AddThis Social Bookmark Button

1 comments

Post a Comment