Libreville contre Abidjan  

Le projet de faire de Libreville la prochaine capitale de l'Afrique est un projet ambitieux, détrôner Abidjan n'est pas du tout gagne.Abidjan n'est pas un petit morceau.

Pour battre Abidjan il en va de notre conscience collective, notre perception des arts et de la ville, notre architecture.

Pour ceux qui ont été Abidjan ils ont du apprécier la commune centrale des plateaux, les quartiers d'affaires, la rue de commerce truffes de stores de pagnes qui décrit son degré de modernité et d'évolution. ambassadeur d'une société tourne vers l'avenir, l'occident et le capitalisme.
Les différents acteurs chanteurs, musiciens et comédiens et d'une manière générale les citoyens ont un rôle a jouer.

Nous avons recenser qu'une seule Gabonaise mannequin de renommée internationale , une faible activité de l'artisanat, les pagnes gabonais sur le marche Africain n'existe pas.

Le Gabonais moyen préfère porter les moutouki Européens des prêts à porter sénégalais que de se faire confectionner les habits chez les couturiers Gabonais.

Les couturiers gabonais sont aussi très peu nombreux.

Les homes riches animés par un égoïsme démesuré préfèrent acheter les tenues de luxes en Europe, qu'aider nos créateurs Olga'o, Christ'on, Anfele Epouta, Betch Faro Chou Chou Lazare.

A quand un tissu FANG, PUNU, BATEKE, OBAMBA, BALOUMBOU, NZEBI?

La première Dame Ivoirienne Madame Houphouet Bouagny avait jouer un rôle important dans l'impulsion d'une mode à l'Ivoirienne.

Le réseau de relations qu'à hériter Ali Ben Bongo de son père , peut faciliter le fait qu'on fasse du Gabon la prochaine Capitale d'Afrique, car Bongo était connu de tous les milieux importants dans le monde, d'où nous pouvons profiter de ses réseaux ne fussent que pour former nos couturiers.

Aussi nous attendons le New Libreville avec son quartier d'affaire.

Que notre première Dame madame ALi Bongo à l'exemple de madame Houphouet encourage nos couturiers gabonais et incite les gabonais à consommer Gabonais. Qu'elle soit l'ambassadrice de la mode gabonaise et comme Madame Obama l'a fait qu'elle recrute un couturier Gabonais pour sa ligne vestimentaire.

Il est temps qu'on arrête de faire la politique maintenant faisant l'Économie.

AddThis Social Bookmark Button

1 comments

Post a Comment